Accueil > Projets d’action culturelle > Bibliothèque Vivante > Le projet

Le projet

La Bibliothèque Vivante, comment est-elle née ?

La Bibliothèque Vivante est un véritable outil de changement social. Elle vise à sensibiliser à la question des stéréotypes qui bien souvent affectent notre rapport à l’autre. A travers le dialogue et l’échange entre les personnes, cet outil propose de déconstruire les étiquettes sociales, facteurs fréquents de discrimination.

Reconnue par le Conseil de l’Europe comme un moyen de promotion du dialogue interculturel et de lutte contre toutes formes de discriminations, il s’agit d’une méthode éducative qui s’inscrit dans un mouvement global, notamment le réseau international Human Library (www.humanlibrary.org).

L’URCA - l’Usine Récréative de Cultures Autres - a introduit le concept en Belgique. Aujourd’hui, c’est La Concertation ASBL qui s’occupe du projet.


Quel est son but ?

Contribuer à la création d’un espace de rencontre et d’échange entre deux ou plusieurs individus qui ne se connaissent pas, revaloriser la diversité comme source d’enrichissement réciproque et encourager une réflexion plus critique.
La Bibliothèque Vivante favorise le dialogue interculturel en humanisant la lecture grâce aux Livres vivants.
Les lecteurs qui se rendent à la Bibliothèque Vivante ont l’unique opportunité de se confronter à des clichés et des étiquettes sociales derrière lesquels bien souvent on cache ou on se cache.


Comment fonctionne-t-elle ?

La Bibliothèque Vivante fonctionne de la même façon qu’une bibliothèque classique : chaque lecteur a accès à un catalogue de Livres pouvant être empruntés pour une durée limitée. Seulement dans ce cas, les livres sont des personnes en chair et en os qui, ayant été confrontées à des préjugés, ont envie de partager une partie de leur expérience personnelle lors de la rencontre avec le lecteur.
La Bibliothèque Vivante est ouverte à toute personne dans le respect de certains principes, notamment :
- un livre peut être emprunté une seule fois pour une durée maximale de 30 min avant d’être retourné à la Bibliothèque Vivante ;
- le lecteur doit rendre le Livre dans l’état psychologique et physique dans lequel il l’a emprunté. Il est interdit d’endommager le Livre ou de blesser sa dignité d’une façon ou d’une autre ;
- le lecteur accepte que le Livre puisse interrompre la conversation s’il le souhaite.
Pendant la tenue de la Bibliothèque Vivante, des bibliothécaires sont présents pour conseiller le lecteur dans son choix de livre et veiller à ce que l’emprunt se passe bien.


Comment la mettre en place ?

Préalablement à la mise en place d’une Bibliothèque Vivante, une série de rencontres individuelles et un workshop seront proposés. L’idée est de permettre aux aspirants Livres vivants de travailler sur le contenu de leur histoire et du message que celle-ci véhicule, s’entraîner aux techniques de récit et à la rencontre avec le lecteur, ainsi qu’identifier les stéréotypes qui gravitent autour de l’expérience qu’ils ont envie de
partager.


Qui sont les livres et comment les recruter ?

Le workshop est ouvert à toute personne majeure ayant été victime d’un préjugé et/ou soumise à une forme de discrimination, enthousiaste à l’idée de se mettre en jeu et de faire partie du catalogue de la Bibliothèque Vivante.
Le workshop sera donné en français, mais tout aspirant Livre vivant est le bienvenu.


Envie d’en savoir plus sur les ateliers ? Rendez-vous sur la page "Calendrier 2018".

Newsletter
 
La lire
Initiatives culturelles

Blog réflexif de La Concertation ASBL – Action Culturelle Bruxelloise

Suivez-nous 

Restez informés sur les activités de La Concertation et de ses membres !