La Concertation est activement engagée dans une réflexion sur la médiation culturelle, ses pratiques et ses enjeux. Découvrez ici ses travaux.


Étude sur la médiation culturelle

La Concertation est activement engagée dans une réflexion sur la médiation culturelle, ses pratiques et ses enjeux. Ce travail s’inscrit dans la dynamique du Plan culturel pour Bruxelles élaboré par la COCOF et dans la perspective de l’application du décret des Centres culturels.

Avec l’aide de chercheurs de l’ULB, nous avons souhaité mettre en lumière les différentes pratiques de médiation culturelle dans les Centres culturels et leurs liens avec les territoires d’action spécifiques sur lesquels ils opèrent.

La phase de recherche étant à présent achevée, la Concertation a présenté les premières conclusions au cours d’une journée d’échanges et de réflexion, organisée le 16 décembre 2014 au Centre culturel Escale du Nord à Anderlecht.

Le rapport de recherche est téléchargeable ici !


Formation

En vue d’accompagner et de formaliser une plus grande collaboration entre les Centres culturels bruxellois quant aux pratiques de médiation culturelle, la Concertation a initié une formation autour de cette notion en 2015.

Cette formation a été envisagée comme un espace de dialogue, avec et entre les Centres culturels, où s’articulent transmission d’un contenu, émergence des représentations et échange d’expériences. Elle vise une co-construction de savoirs, tant théoriques que pratiques. C’est pourquoi elle a été organisée en partenariat avec Article 27 Bruxelles, un partenaire de référence sur le sujet et qui, comme La Concertation, développe son travail en réseau à l’échelle régionale et utilise des méthodes participatives.

Animée par deux médiatrices culturelles d’Article 27 et une chargée de projet et de médiation culturelle de La Concertation, cette première journée de formation a eu lieu le 15 décembre 2015.

En lien avec les questionnements et enjeux posés par le nouveau décret des Centres culturels, elle s’est intitulée : « La médiation culturelle dans les Centres culturels : injonction contemporaine ou mission originelle ? L’affaire de tous ? ». Défendant l’idée que la notion est à envisager de façon transversale, la Concertation a adressé cette journée à tout travailleur de Centre culturel intéressé (animateur, chargé de projet, chargé d’accueil, programmateur, régisseur, administrateur, etc.). Au total, vingt travailleurs représentant 8 Centres culturels ont participé à cette formation qui a par ailleurs rassemblé une grande diversité de profils.

Cette journée a été vécue très positivement par les animateurs et les participants qui ont affirmé que disposer d’un espace dédié aux échanges entre Centres culturels et au partage d’expériences était un réel plus. De même, participer à des animations et être mis en mouvement a été fort apprécié. En revanche, définir la médiation culturelle de manière commune et concrète reste une attente partiellement rencontrée : un défi pour la suite de cette formation.