La médiation culturelle : un métier, une posture et des idées pour s’inspirer !

Les 17 septembre, 17 octobre, 14 novembre, 12 décembre, 21 janvier 2025 et 18 février 2025 de 9h30 à 12h30
À Bruxelles (lieu à confirmer)
La formation s’adresse prioritairement aux opérateurs et opératrices du réseau, ainsi qu’à toute personne associée au tissu associatif prioritairement bruxellois. Toute personne ne rentrant pas dans le cadre mentionné peuvent nous contacter afin d’analyser leur demande d’inscription.

DESCRIPTIF

Cette formation est construite sur base des besoins identifiés par les membres du réseau de La Concertation. Elle se structure en trois étapes :

  1. Médiateur, médiatrice, mon métier
    Cette première partie s’interroge sur l’identité professionnelle du médiateur culturel, de la médiatrice culturelle. Entre démocratisation de la culture et démocratie culturelle, comment se définit-elle ? Au sein de sa propre institution, quel rôle peut-elle prendre ? Quelle complicité entre médiation, communication et programmation ? A travers une cartographie personnelle et institutionnelle, chacun.e est amené.e à se positionner, à prendre conscience de ses besoins professionnels et à mieux cerner son rôle au cœur des systèmes dans lesquels il, elle est immergé.e. Le formateur alimente la réflexion collective par des éléments de définition, des grilles de lecture et des témoignages de professionnel.les issu.es de diverses structures.
  2. Outils de médiation : Arts de la scène et pluridisciplinaires
    Ce deuxième module est consacré à la médiation autour des projets en Arts de la scène et/ou pluridisciplinaire.
    > La première matinée propose aux personnes qui suivent la formation de vivre un atelier de médiation mené par la formatrice, en introduction à un spectacle de théâtre actuellement en tournée. Après avoir vécu le processus “dans la peau” d’un.e participant.e, les médiatrices et les médiateurs décortiqueront ensemble l’atelier vécu, afin d’en faire ressortir les lignes de force et les méthodologies utilisées.
    > La seconde matinée est consacrée à la présentation d’autres outils de différents types, prenant comme point de départ soit le fond du spectacle, soit sa forme, soit le médium artistique au sens large (le théâtre, la danse, etc.). L’idée étant de démystifier ce qui est attendu derrière le mot “médiation” en axant la réflexion sur la variété des formes, des styles et des points de départ que peuvent prendre nos ateliers…
  3. Outils de médiation : Arts plastiques
    Après avoir décortiqué ensemble les outils existant pour les Arts de la scène et le pluridisciplinaire, nous nous attarderons lors de ce troisième module aux Arts plastiques.
    Le procédé est le même que lors du module 2 :
    > La première matinée est finalisée à faire vivre aux participant.es un atelier mené par la formatrice sur le terrain, pour après l’analyser ensemble et en faire ressortir un procédé transposable à de nombreux cas de figure.
    > La deuxième matinée est consacrée à l’exploration d’un panel d’outils et de processus existants, proposant cette fois-ci de les analyser sous un autre angle, celui des temps de la médiation :
    • Avant une visite : quelle préparation à l’exposition/la rencontre qui va avoir lieu ?
    • Pendant la visite : posture du spectateur et de la spectatrice, comment tirer le meilleur de sa visite ou de sa rencontre avec un.e artiste ?
    • Après : et maintenant, on en fait quoi ?
MÉTHODOLOGIE

La méthodologie se veut :

  • Active, car les formateur.rices adaptent le contenu de la formation aux enjeux des participant.es, dans le cadre fixé et communiqué au préalable ;
  • Ludique, car les démarches proposées sont joyeuses et légères, se distançant de l’ex cathedra ;
  • Créative, car elle permet d’ouvrir le champ des possibles pour les participant.es.

    La formation alterne pratique, théorie et réflexion collective, en vue d’un meilleur transfert des outils transmis et éprouvés en formation vers les contextes professionnels. Par souci de congruence, la formatrice, le formateur se montre lui, elle-même créatif.ve. Les propositions et les contenus sont variés. Des fiches-synthèses sont distribuées au fil des activités. Après la formation, un “journal de bord” est transmis par la formatrice et le formateur, contenant la trace de tout ce qui s’est déployé.

    La formation se déroule dans un climat coopératif qui amène la cohésion. Un cadre clair est co-construit d’emblée. Ensuite, régulièrement, les participant.es réfléchissent ensemble à leurs pratiques, à partir des propositions pratiques ou théoriques du formateur et de la formatrice. La formation travaille ainsi l’identité professionnelle, à travers des expériences impliquantes qui questionnent le faire, le savoir-faire et le savoir être.

Formateur.ices :

Olivier Roisin

Passionné par l’humain, il aime apprendre, rencontrer, dialoguer, collaborer et se laisser surprendre. En tant qu’artiste, il se plaît au carrefour des arts, là où on ne sait plus tellement s’il s’agit de danse, de théâtre ou de musique. En tant que formateur, il conçoit des expériences ludiques et impliquantes qui favorisent le changement. En tant que médiateur culturel, il se veut tout à la fois complice et surprenant. En tant qu’intervenant systémique, il vise la simplicité, l’efficience et la légèreté. En tant que responsable de projets socio-culturels, il aime la complexité de la confluence et le plaisir dans la collaboration. En tant que facilitateur, il fait appel aux sensations pour encourager la sincérité. Grâce à tous ces outils, il ne cesse de relier l’éducation permanente (conscience politique), l’éducation relationnelle (conscience des interactions) et l’éducation somatique (conscience corporelle). Aujourd’hui, il veut accompagner le mouvement dans les corps, les pensées et les organisations.

Lora Debelle

Forte d’une solide connaissance du milieu de la création théâtrale contemporaine en Belgique, avec 11 années d’expérience en tant qu’animatrice, responsable d’un service de médiation culturelle et artiste plasticienne, je transmets mes connaissances de médiation, d’animation et de coordination aux professionnels des milieux socio-culturels, associatifs et du monde de l’enseignement. Personnalité, créativité, joie et méthodologie, sont le socle sur lequel je construis tous mes projets.

Participant.es

Les chargé.es de médiation culturelle en région bruxelloise, avec un regard prioritaire au sein des institutions membres du réseau de La Concertation ASBL.

Inscriptions

Francesca Magagni
0484/49.40.96
f.magagni@laconcertation-asbl.org