Afin de garantir la poursuite de ses missions, La Concertation obtient un soutien financier via une convention avec la COCOF pour une durée de 5 ans à partir du 1er janvier 2018 (Arrêté 2017/1201 du Collège de la COCOF). La stratégie d’action pluriannuelle, divisée en un volet interne et un volet externe, vise à atteindre les missions principales suivantes :

Mener une réflexion de fond sur les enjeux et la spécificité de l’action socioculturelle et artistique à Bruxelles ;
Répondre aux changements sociétaux et institutionnels ;
Soutenir toute politique de décloisonnement et d’inclusion dans une société où l’individu est de plus en plus confronté à une déshumanisation des rapports et à une standardisation des normes ;
Initier et valoriser toute action visant à décortiquer et interroger la notion identitaire afin de dépasser les poncifs et les préjugés pour tendre vers un « mieux vivre ensemble » de demain qui reste encore à construire ;
Défendre les spécificités de la Ville-Région en assurant un rôle de relais et de soutien pour les projets menés en coopération par ses membres et d’autres acteurs socioculturels et artistiques actifs sur le territoire bruxellois. »

Convention pluriannuelle COCOF

La Concertation est aussi confiée de la mise en œuvre d’un projet de coopération entre les 13 centres culturels bruxellois dans le cadre du Décret relatif aux Centres culturels du 21 novembre 2013. Porté formellement par le Centre culturel de Saint-Gilles, le Jacques-Franck, ce projet réunit l’ensemble des membres de La Concertation, Centres culturels agréés et associations, afin de

Consolider les dynamiques coopératives, internes et externe au réseau, au niveau de la Région bruxelloise ;
Soutenir via le CAP les activités collectives, notamment la proposition de nouveaux projets communs ;
Renforcer le rôle du réseau en tant que porteur des droits culturels au niveau régional et dans son travail de construction d’une boussole culturelle et d’analyse partagée du territoire pour orienter le choix d’action à l’échelle de la région bruxelloise ;
La Coopération culturelle bruxelloise démarre le 1er janvier 2020 pour une durée de 4 ans.

Dossier de Coopération culturelle bruxelloise (FWB)

La Concertation est aussi l’opérateur référent pour la Fédération Wallonie-Bruxelles du consortium de médiation culturelle pour le bassin scolaire de la Région de Bruxelles-Capitale dans le cadre du Parcours d’Éducation culturel et artistique (PECA). Le consortium est composé comme suit :

Les membres du Consortium PECA du bassin scolaire bruxellois, signataires de la Convention avec la Fédération Wallonie-Bruxelles, ont élaboré un plan d’actions sur 3 ans (2020/2023). Ces pistes d’actions ont été pensées quasi exclusivement pour l’enseignement fondamental.

Ce plan d’actions s’inscrit dans le cadre du Pacte pour l’enseignement d’excellence (décret du 19 septembre 2019). Ce dernier va – en commençant par les maternelles, depuis septembre 2020 – progressivement entrer en application dans les écoles fondamentales puis secondaires en Fédération Wallonie-Bruxelles : à terme, un référentiel de compétences sera commun à tous les élèves. Le Pacte d’excellence reconnait l’importance de la culture dans les apprentissages : le PECA est désormais obligatoire et doit accompagner chaque élève tout au long de sa scolarité. Ce PECA s’articule autour de 3 composantes : des connaissances, des pratiques artistiques et des rencontres avec des oeuvres et des artistes.

Plan d’action PECA (2020 – 2023)

Depuis 2019, La Concertation est aussi soutenue par le Fond Maribel social pour l’emploi de 2 ETP.